Fleur de frangipanier d’Alcante: exotisme et détente

Pendant ce premier mai férié, j’ai voulu de la détente… et un peu d’exotisme pour m’échapper du crachin parisien. Une senteur me tentait: Fleur de frangipanier d’Alcante. C’est donc elle qui a fini dans mon brûleur!

Qu’on se le dise d’entrée de jeu, pour moi ce parfum une réussite, dans cette famille compliquée des fleuris.
Comment le décrire?
C’est une odeur de fleur blanche légère et tropicale, avec des sous-tons d’amande. Après avoir lu quelques critiques sur internet, je m’attendais à une odeur d’amande plus soutenue. Je pense même que sans avoir lu les revues je serais passée à côté de cette touche. Pour moi l’ensemble est essentiellement fleuri, frais et frintanier. On retrouve des notes de crème solaire, comme une petite pointe d’exotisme apportée par du monoï. L’ensemble en fait une fragrance exotique et relaxante.

En terme d’imaginaire, elle me ferait penser à une branche chargée de fleurs blanches qui se balancerait sous une brise océane chaude, sous le soleil de midi. Je vois la mer en arrière fond et je sens comme un air marin qui dissipe la chaleur s’installant en début d’après-mid.
Fleur de frangipanier

La diffusion de Fleur de Frangipanier est bonne, ce petit lingot évolue avec délicatesse au fil des heures. L’odeur se répand avec facilité dans ma pièce à vivre de 25m2 malgré la grande hauteur sous plafond. Elle revient chatouiller les narines par effluves ce qui permet de ne jamais l’oublier pendant qu’elle fond. C’est une odeur qui tient bien dans l’intérieur, même plusieurs heures après que la cire ait refroidi.

Même si j’aime cette senteur, je ne pense pas la prendre en bougie car pour moi c’est plus une senteur occasionnelle, que j’aurai plaisir à garder dans ce format de lingot.

Pour poursuivre mon évasion, j’ai ensuite allumé ma nouvelle Mandarin & Coconut, Yankee Candle n°3, mais ça c’est déjà une autre histoire… A suivre!

1 Comments

Laisser un commentaire