Narcisse ou Paper Whites de Salt City

Cire Narcisse ou Paper Whites de Salt City où la difficulté pour moi de vous en parler. La cire Narcisse de la marque Salt City est une de mes valeurs sûres, une senteur refuge pour obtenir un intérieur frais, féminin et fleuri. J’aime son odeur, l’atmosphère qu’elle procure immédiatement à une pièce, sa délicatesse mais angoisse à l’idée de vous en parler!

Paper whites narcisse salt city

 

Comment vous décrire un parfum floral, moi qui ne m’y connait pas. Passé la violette, le mimosa, le chèvrefeuille, la rose et la jacinthe je perds vite mes repaires… et je ne me rappelle absolument pas de la senteur des narcisse! Pourtant ce n’est pas faute d’avoir joué au milieu de parterres de jonquilles pendant mon enfance! Le temps de retrouver mes esprits (et de gagner quelques minutes) je vous livre la description proposée par Salt City.

Parfum Narcisse ou Paper Whites d’après Salt City

Voici ce que vous pouvez trouver sur le site internet de Salt City à son propos:

Le narcisse possède un charme unique et dégage un parfum légèrement sucré et poivré.

La bougie parfumée Narcisse est composée d’essences de narcisse, jasmin, rose et d’écorces d’orange.

Bon, je me dis que j’aurais dû commencer par vous présenter des senteurs plus simples pour moi à retranscrire, toujours de la collection printemps, comme la belle Gardénia (Gardénia, musc, vanille), Jasmin (fleur d’oranger, gardénia, jasmin) ou même Fraîcheur Printannière (eau de rose, fleur d’oranger, jasmin)… alors que Bouquets de Rose (odeur de cyclamen?) et Jardin Secret (parfum du pois de senteur?) se révèlent tout aussi compliquées à partager par écrit.

Narcisse Paper Whites Salt City

 

Salt City rappelle qui était Narcisse sur le site Français. Je vais vous conter l’histoire telle que je la connais. Une nymphe donna naissance à un magnifique garçon qu’elle prénomma Narcisse. Les années passant, et sa beauté s’acroissant, il suscitait de nombreuses amours, qu’il ignorait, vous comprenez lui n’appréciait personne. Un jour sa route croisa celle de la nymphe Echo.

Je vous fais une brève parenthèse sur Echo, une nymphe digne d’intérêt, imaginez: grâce à ses histoires qui distrayaient Héra la reine des dieux, son mari Zeus avait le temps d’aller compter fleurette et de conclure ses affaires. Héra a bien fini par se rendre compte du subterfuge et pour se venger d’Echo (oui, dur, dur de se venger du roi des dieux en personne), celle-ci fut frappée d’une malédiction qui l’empêchait de s’exprimer. Vous imaginez que dans ces conditions, attirer l’attention de Narcisse et lui faire part de ses sentiments était délicat. Déjà que ce n’est pas facile quand on peut parler…

Narcisse ne lui accorda pas plus d’attention qu’à ses autres soupirants. Pour se venger, Echo obtint que Narcisse tombe amoureux de son propre reflet. Et le voilà, allongé au bord de la mare à se contempler amoureux, au point de finir bien évidemment par tomber au fond et se noyer! Il fut alors transformé en fleur Désormais, ces magnifiques fleurs qui poussent au bord des mares sont élégamment appelées Narcisse.

Je ne vous cache pas que l’histoire était résumée en seulement deux lignes sur le site de Salt City, trop tard, vous êtes déjà arrivés jusqu’ici!

Impressions sur la senteur Narcisse de Salt City:

Je vais vous en parler à tâtillons, en cherchant des points de référence que nous pourrions avoir en commun, le parfum de la narcisse me faisant défaut. La première certitude c’est qu’il s’agit d’une senteur de fleurs blanches, très légèrement poudrée et un peu poivrée comme annoncée dans la description. Elle ne ressemble en rien au muguet ou au lys, elle est plus verte, plus simple et moins lourde.

Cette odeur me rappelle tout d’abord celle d’un savon blanc traditionnel, mousseux, fleuri et discret.  Puis celle d’une maison de campagne, fleurie bien sûr mais aussi toute propre, avec quelqu’un qui y astiquerait les meubles en bois avec de la cire. Je vois les bulbes sur lesquels les fleurs blanches prennent appui, la peau de chamois qui a servi à cirer les meubles, je perçois le jasmin et ce qui me semble être de la fleur d’oranger, une touche légère comme dans une salade de fruits. La composition est particulièrement fleurie, elle délivre une impression d’une grande pureté.

Sans faute, il faudra que je trouve des narcisses au printemps prochain pour découvrir leur véritable senteur! Je me laisse charmer par cette odeur,  j’aime l’allumer le soir au moment de prendre un bain. Elle est romantique et pimpante. Je ne regrette absolument pas mon choix malgré mon ignorance.

Quelles senteurs fleuries vous charment? Pourriez-vous être tentés par cette interprétation de la Narcisse par Salt City?

2 Comments

  1. Répondre

    Très sympa le petit historique, j’ai adoré les métamorphoses d’Ovide et je me rappelais bien de narcisse, l’odeur a l’air chouette mais pas sur que le jasmin et la fleur d’oranger soient assez légers pour moi!!

    • Répondre

      Hello Lucile,
      Léger n’est vraiment pas le terme pour désigner ces senteurs de fleurs. Pour débuter dans l’univers des cires fleuries je conseillerais de couper la cire en petits bouts… Le parfum est suffisamment agréable et charmeur pour débuter dans cet univers par cette composition, à condition de couper un carré en deux ou trois et de chercher les limites supportables par le nez. Une « Fraîcheur printanière », « Gardénia » ou « Senteurs des Bois » paraissent des senteurs plus adaptées pour se lancer.

Laisser un commentaire