Votive Melon ou Cantaloupe de Salt City

Je souhaiterais vous présenter la senteur « Cantaloupe » en anglais « Melon » en français de Salt City. Cette senteur apparaît au catalogue de Salt City à la section Eté. Si Concombre Melon est une senteur connue dont on peut lire de nombreux avis sur internet, il paraît plus difficile de se faire un avis sur Melon.

Qui se cache derrière la marque Salt City?

Pour faire un rappel bref sur l’entreprise nommée Salt City, il s’agit avant tout d’une entreprise américaine comme son nom l’indique. Elle utilise comme cire un mélange de paraffine annoncée comme hautement raffinée, à la fois molle et dure et de la cire de soja à laquelle ils ajoutent un additif qui permet une meilleure dispersion de la senteur. Les parfums sont composés à partir de mélanges d’huiles essentielles et de parfums synthétiques (les proportions entre les deux ne sont pas données). La mèche est composée en son cœur de zinc. Le verre est créé aux Etats Unis.

Pour toute interrogation personnelle concernant cette marque et leurs ingrédients, vous pouvez lire la présentation faite sur le site américain. Le site français n’affiche pas la même transparence et c’est dommage.

Qu’est-ce que le Cantaloup? Pourquoi avoir changé le nom de la bougie?

Le mot melon existe en anglais. Pourquoi alors Salt City s’est-il servi d’un autre terme pour appeler cette senteur? Pourquoi est-ce que la traduction de l’anglais vers le français n’a pas été littérale (ce qui est très souvent le cas chez Salt City)?

Je cite Wikipedia sur la définition du mot Cantaloup:

Ce nom provient du village de Cantalupo, près de Rome, où ces melons étaient cultivés dans les jardins d’une propriété que le pape possédait alors. Leur pelure est découpée en segments et est recouverte de boutons ressemblant à des verrues. La variété la plus connue est le melon de Cavaillon ou Charentais.

En Amérique du Nord, le nom « cantaloupe » est couramment utilisé pour désigner le melon brodé, Cucumis melo var. reticulatus, alors qu’il s’agit d’un autre fruit, qui est beaucoup moins parfumé.

Nous voici donc devant une ambiguïté entre ce nom anglais qui peut faire référence à tout autre chose qu’au melon, et notre nom français un peu abrupte. Du coup, tournons-nous vers la liste des senteurs qui compose cette votive: Melon, melon vert, fleur de mangue, sucre.

Mes impressions sur la senteur Melon de Salt City:

Je vous présente mes impressions dans leur ordre d’apparition quand j’allume la votive. Étonnamment je trouve cette senteur fleurie avant d’être fuitée. Une fois cette petite touche fleurie disparue, une immense vague de sucre m’atteint, de sucre puis de fruits, avant qu’une touche verte sucrée et un peu rafraîchissante prenne la place principale. Elle permet de couper court à cette déferlente, d’offrir un peu de répit dans cette oasis de sucre.

S’il fallait donner les deux parfums principaux ce seraient la mangue suivie du melon. Alors que la senteur s’appelle Melon. Le tout est vraiment très sucré, et manque sur ce point de légèreté, de fraîcheur. La bougie propose une odeur plus proche du jus de fruit concentré de supermarché que de fruits frais tout juste ouverts. L’aspect sucré fait évoluer la senteur de jus de fruits à bonbons (vous savez ceux qui ne se croquent pas, gélifiés et concentrés).

Bon, mon avis ne pourra pas ravir les fans d’odeurs fruitées parce que je suis mauvais juge dans cette catégorie. Je n’apprécie pas les odeurs de fruits en bougies, je les trouve généralement trop synthétiques et sucrées. Celle-ci tombe dans l’écueil, ce qui ne veut pas dire qu’elle ne sent pas bon. Juste elle n’est pas à mon goût! Et si vous vous attendez à retrouver le goût fabuleux de votre melon estival, vous savez le rouge-gorge qui se savoure en vacances, vous risquez d’être déçu! Pour en revenir à la problématique du titre celui « Boisson Mangue Melon Vert » lui aurait mieux convenu, sachant que je ne parle pas d’un smoothie maison mais d’une boisson en brique!

Sinon, une petite remarque pour ceux qui auraient testé les votives, est-ce que vous aussi vous percevez l’odeur de la cire Salt City dans ce format?  Vous est-il arrivé de trouver une bougie au melon réaliste? Quelle est votre bougie fruitée préférée?

 

 

7 Comments

  1. Répondre

    La seule votive que j’ai testé chez eux c’était mangue et ellle ne sentait rien, hormis la cire en fait!! Ta description de melon ne me donne pas vraiment envie en tout cas, pourtant j’aime assez les odeurs fruitées habituellement.

    • Répondre

      Tiens, toi aussi tu perçois la cire dans ce format! Ca me rassure, sur ce point nous sommes assez similaires. Effectivement la melon ne fera pas partie de mes prochains achats ni des suivants… en même temps, cela fait plaisir de recevoir un cadeau, surtout une senteur que je n’aurais de toute manière pas testée. Cela me conforte dans mes choix.

  2. Répondre

    Bonjour. Voila un très bel exemple d’une appellation un peu tronquée de l’intitulé américain , quoique l’origine de « Cantaloup » soit assez poétique !!
    Pensez, les jardins du Pape!!!!
    Salt city est la société américaine qui communique le mieux. Ce sont deux belles sœurs qui ont démarré cette boite il n’y a pas très longtemps et elles sont plus exigeantes sur la qualité de leurs produits que les YC, KC et surtout BBW qui ne communique pas du tout..
    d’instinct , je trouve ça suspect.
    Merci sur ce billet très instructif.
    Candelista

    • Répondre

      Bonsoir. Merci de corroborer l’opinion que je peux me faire de cette société. Il est intéressant de connaître l’histoire d’une entreprise surtout lorsque celle-ci cherche à s’orienter vers la qualité et/ou la transparence.
      J’essaie d’imaginer le cheminement qui permet à l’artisan de déterminer le titre qu’il donnera à sa création et la responsabilité qui en découle. C’est comme le titre d’un livre, cela oriente ensuite l’ensemble de la lecture.

  3. Répondre

    La descriptif était bien tentant et laisser présager une senteur fruitée et très rafraîchissante, dommage que le sucre et le chimique aient pris le pas sur tout le reste 🙁

    Clara

    • Répondre

      Après, comme je le précise Clara j’ai testé cette senteur dans le format votive, ce qui joue très certainement sur l’odeur. Surtout que l’odeur de la cire de la votive est bien présente, ce qui n’est absolument pas le cas dans le format cire à faire fondre. Les contraintes de fonte n’étant pas les mêmes dans les deux cas. J’imagine que l’imrpession générale sur le parfum est affecté. Ce qui est par contre certain, c’est que je ne compte pas refaire le test tout de suite dans un autre format car je suppose que le fond chimique persistera!

Laisser un commentaire