La bougie Hélianthe de Bougies d’Art

Pour finir cette semaine de « reprise » d’écriture sur le blog, je tenais à vous présenter LA bougie parfumée qui a éclairé mon début d’année. Il s’agit de la bougie Hélianthe de Bougies d’Art. C’est une véritable découverte, un concept complètement nouveau pour moi, une belle aventure, un nouvel éclairage apporter à mon goût pour les bougies parfumées. Préparez-vous à un long article pour en chanter les louanges.

Je tiens à vous expliquer la démarche, en espérant que vous la comprendrez et que vous aimerez aussi ce cheminement, et surtout cette bougie parfumée!

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'Art

Voici l’objet du délit dans son écrin, encore à l’abri de vos regards curieux. Le ton est donné. Cette bougie sent à la fois la simplicité et le raffinement. Solaire, précieuse et naturelle à la fois.

Pourquoi attendre plus d’un mois pour vous présenter une bougie qui me plaît autant?

Je me poserais presque aussi la question…

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'ArtLes raisons sont nombreuses.

Tout d’abord c’est une bougie qui ne s’apprivoise pas facilement. Laissez moi vous la présenter succinctement.

C’est une bougie parfumée. Oui, certes, je connais. Mais pas n’importe quelle bougie parfumée. Une bougie parfumée naturellement. Non, oubliez les huiles essentielles, les parfums de Grasse. Ne gardez que l’odeur de la cire. Pour cela, le choix de la cire est primordial. C’est une cire d’abeille, vous retrouvez l’odeur originale de la cire confectionnée dans la ruche par les abeilles. Et c’est tout. Oui, c’est tout, et c’est ce qui la rend géniale.

Présenter ainsi, cela a l’air facile d’accès.

Et pourtant, les choses aux apparences les plus simples sont trompeuses. Cette cire parfumée naturellement possède un parfum très doux. Si vous ne le connaissez, ne l’apprivoisez pas, n’entraînez pas votre nez à le reconnaître, il va être très difficile de distinguer ce parfum.

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'Art

Avouez, vous vous doutiez qu’en glissant de la cire d’abeille dans ce contenant (miam un pot pour le miel!), qu’en lui choisissant un nom aussi prestigieux, en lui façonnant un tel écrin, en la parant d’un pendentif, etc cela n’allait pas être aussi simple!

Certes, une bougie issue du monde de la ruche était bien évidemment amenée à me plaire. Je parraine des ruches, recherche sans cesse de bonnes adresses d’apiculteurs, le miel est une de mes gourmandises et senteurs préférées. L’ensemble des produits de la ruche me fascine, de même que ses occupantes. Les cierges en cire d’abeille roulés m’ont toujours plu pour leur caractère désuet et graphique… Il y avait assez peu de chances pour que les sirènes d’une bougie composée de cire d’abeille ne m’attirent pas. D’ailleurs, je recommande régulièrement pour cette raison les créations de Pur-Element, des cires et des bougies parfumées réalisées à partir de cire d’abeille. Oui, mais à la différence, elles sont parfumées pendant leur création.

Présentation de Bougies d’Art

Voilà, je parle de moi, de mes impressions, de mes attentes… Vous allez finir par croire que je fais un article à mon sujet, et que j’en oublie ma très chère invitée du jour Hélianthe!

La bougie parfumée Hélianthe est à se procurer sur le site Bougies d’Art. Je vous livre tel quel le descriptif qui en est fait:

Je vous présente MA bougie parfumée, la bougie  » Hélianthe »
Elle est unique, car parfumée naturellement,
composée  de cire d’abeille 100% naturelle
telle que recueillie dans les ruches.
Elle a donc ce parfum délicat et rare de la cire
et un peu de miel chaud.
Elle est présentée dans un pot de miel carré de 375 gr
operculée avec de la cire gaufrée pour un joli fini
fermée par un capuchon noir pour garder tout son arôme
emballée dans un étui  gris simple et chic
orné d’une étiquette ronde sur le dessus
et d’une étiquette ovale sur le devant
toutes 2 figurant l’initiale  » H »
entourée d’une couronne de laurier,
car cette bougie d’exception le vaut bien!

Effectivement elle mérite au moins des feuilles de laurier! Et le clin d’oeil avec son nom et son naturel est particulièrement adéquat.

Cette bougie si travaillée de 375g est vendue au prix de 25€. Réflexe de passionnée de bougies parfumées, je me demande combien de temps de combustion offre ce grand pot. En général le poids/temps/prix fait partie de l’équation. Evidemment je ne me chronomètre pas quand j’allume mes bougies. Celle-ci faisant partie de mes préférées, je l’ai bien plus allumée que les autres. Aucune idée donc sur cette donnée, ce qui est certain c’est qu’elle ira bien au-delà de toutes vos espérances! Cette cire paraît quasiment infinie (en cela elle pourrait me rappeler les bougies de Woodwick qui dans un tel format annonceraient 100-120 heures de combustion).

Magie de cette bougie Hélianthe par Bougies d’Art

Cette bougie me rappelle la démarche poétique de Mallarmé (oui rien que ça!). Au lieu de la recherche du poème absolu, c’est ici la quête de la bougie parfumée absolue qui anime la création de cette oeuvre artisanale. Comme s’il était question de créer une sorte d’absolu de la bougie parfumée, son commencement et son aboutissement suprême.

Pourquoi effectivement partir vers des senteurs artificielles, créées à partir d’ingrédients naturels, de compositions aromatiques, alors que l’on peut partir ou revenir à l’essence même de la bougie parfumée par l’odeur de sa cire. Parce que oui, la cire d’abeille possède une senteur tellement reconnaissable. Qui laisse déjà présager la fabrication du miel.

 

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'Art

Ce n’est plus le vers qui se fait couleur, musique, richesse de la sensation, « concours de tous les arts suscitant le miracle », c’est la bougie parfumée Hélianthe de Bougies d’Art qui s’imprime dans cette même recherche. Travail sur le nom de la bougie avant tout « Hélianthe », ceux qui ne connaissent pas ce mot, ne devraient pas y rester insensible. Sans en connaître la signification, on imagine une relation avec le soleil Hélios en grec , Ήλιος (rappelez-vous les mots héliocentrisme, héliotrope, helianthème, heliopathie, héliodynamisme, …).

Hélianthe, c’est déjà la musicalité du nom, la richesse de son évocation (qui ressuscite « l’absente de tous bouquets » pour en revenir à Mallarmé). Ce sont les sens mis en avant, le toucher bien sûr, le son du crépitement, l’odeur de la cire, la vue de ce dôme raffiné, puis de la cire en train de se liquéfier et sa flamme. Pour le goût, je vous déconseille de la manger, même si cette envoûtante odeur de miel vous y pousse!

Il s’agit donc bien plus que d’une bougie parfumée. Et heureusement car au début elle peut paraître austère et ascétique pour les amateurs de senteurs virulentes. Elle demande à ce qu’on s’habitue à elle, à ce qu’on fasse une place à son odeur, à ce que sa lumière nous berce. Je la trouve reposante, berçante, j’aime ses halos de lumières, et c’est finalement la bougie que j’allume systématiquement pour écrire, pour rédiger mes articles, jeter des idées sur le papier, me laisser emporter par mon imagination… Une sorte de muse et d’auxiliaire dans ces tâches.

La démarche de la créatrice de Bougies d’Art

Vous l’aurez compris, la démarche et l’histoire de cette bougie m’ont passionnée. Je souhaiterais, pour ceux que je n’aurais pas perdu en chemin, vous proposer certaines des étapes de sa création.

Alors, Bougies d’Art, ce n’est pas seulement un site internet ouvrant sur des créations artisanales, c’est aussi un blog. Vous le dénicherez ici. Toute la démarche créatrice y est présentée. Laissez-moi vous baliser le chemin:

  •  Vous vous demandez comment la créatrice a choisi le nom Hélianthe? La réponse est ici.
  • Tout sur la conception de la boîte et son lieu de réalisation: ici.
  • La recherche du monogramme est expliquée ici
  • Le choix de l’étiquette et de ses couleurs est raconté ici.
  • Finalement, le lancement sur le site internet, ici.

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'Art

La démarche de retourner au plus près de l’artisan, de sa démarche de création, de son savoir-faire, de son goût, de l’éclairage particulier qu’il peut apporter sur nos habitudes de consommateur est intéressant. Parfois décapant je le concède. Etre secoué dans notre volonté de suivre les tendances, de consommer sans se poser de questions sur les provenances, la qualité des matières premières, la personne qui vit derrière ces créations, permet d’ouvrir les yeux sur de nombreuses mauvaises habitudes.

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d’Art

Bougie parfumée Hélianthe Bougies d'Art

 

Vous laisserez-vous surprendre par le naturel de cette bougie, de sa senteur? Pour vous résumer tout l’article, je citerai les mots de ce maître artisan cirier concernant sa création « véritable petit bijou offert par la nature » et si bien mis en valeur par toute la sensibilité de sa créatrice. Et c’est « juste » ça.

4 Comments

  1. Répondre

    Ah Florence ! Merci pour cette revue. J’ai adoré !
    La cire d’abeille, c’est tout un poème et une démarche à l’opposé total des bougies parfumées habituelles. Certaines cires selon la provenance sentent presque le tabac blond, la fève tonka.
    Je passe parfois sur le blog de Françoise et c’est vrai que c’est assez « décapant » sur certains aspects mais tellement vivifiant comme démarche (même si je ne suis pas forcément d’accord sur tout). J’avais lu ses billets sur la conception et la fabrication de sa bougie Hélianthe et je trouve qu’elle a rendu honneur à ce cadeau des abeilles: l’étui avec le logo, le petit pendentif, l’opercule en cire gaufrée, le nom, le fait même de la présenter en tant que bougie parfumée, tous ces détails réinventent la bougie en cire d’abeille.

    • Répondre

      Merci Emma,
      Je suis contente de voir que vous avez cette sensibilité pour les belles choses (ce qui ressort bien évidemment de vos créations), et celles qui paraissent les plus simples! La démarche m’a complètement séduite, et le fait que vous la compreniez et y adhériez me touche.
      D’autre part, je rejoins complètement votre opinion sur le blog de Françoise. Et c’est justement de cette compréhension et de ces différences d’opinion que le débat peut naître. Ce que j’apprécie plus que tout dans ses articles, c’est découvrir le point de vue de l’artisan, son histoire, son inspiration et chez Françoise en plus, sa vision de la société actuelle de consommation. Le tout avec un parti pris sans concession, ce qui fait du bien dans une atmosphère de blog qui se veulent plein de politiquement correct.
      Un grand merci pour ce commentaire!

  2. candelista

    Répondre

    Je suis extrêmement touchée par les éloges faites à ma création. C’est vrai, c’est ma dernière née et une telle conception demande environ 6 mois.
    Je suis ravie que cette bougie accompagne les heures d’écriture de Florence et trouve un écho auprès d’Emma ( laissez vos avis sur mon blog, ça me fera plaisir). Information: mon site est le http://www.bougies-artisanales.com, la bougie Hélianthe est désormais à 20€
    et je ne peux que rendre hommage à ce que la nature fabrique elle-même: nous n’avons plus qu’à nous en inspirer,
    avec tout le respect du au travail de la fascinante société des abeilles. Merci encore pour ce très bel article
    Candelista

    • Répondre

      Merci avant tout pour cette si belle création. Je pense qu’elle va vite me devenir essentielle et indispensable pour tous mes futurs travaux d’écriture. Je suis complètement charmée, et par le voyage qu’elle offre, et par les émotions qu’elle suscite. J’aime être bercée par sa lumière (bien plus jaune et ambrée que celle des bougies à cire blanche). Par son parfum si naturel, si doux et très légèrement sucré.
      Je ne pensais vraiment pas pouvoir autant l’apprécier, et pourtant elle est devenue si évocatrice…
      Elle plaît aussi beaucoup à mon chat, qui s’installe à côté de moi sur le secrétaire, et qui observe à la fois ma plume et la bougie. C’est fascinant!
      Merci encore Candelista pour cette bougie merveilleuse.

Laisser un commentaire