Bougies terminées début avril 2015

Me voici de retour avec les bougies terminées durant ces deux premières semaines du mois d’avril. Comme j’ai pas mal de bougies parfumées qui parviennent en fin de vie, et avant d’allumer les nouvelles, je tenais à vous les présenter par petits groupes. Vous allez-voir, elles sont de marque et d’horizons bien différents!

Bougies terminées: Quali-Art

Première à avoir l’honneur de représenter cet article, la belle Vent du Sud que j’ai économisée tant que j’ai pu. Son parfum m’a enchantée jusqu’à la dernière minute de sa vie. Je vous renvoie vers l’article que je lui avais consacré. Est-ce que mes impressions ont évolué? Je trouve cette association de fleur d’oranger et de miel gourmand absolument envoûtante, paradisiaque et addictive. Et sa fonte s’est révélée exemplaire sitôt la moitié du verre atteinte, la mèche en bois y a certainement joué pour beaucoup ainsi que le diamètre du verre plus adapté. Un bonheur que j’hésite à me re-procurer, leur miel ayant changé depuis cette version… Je risque de la tester très vite sous forme de cire pour savoir si elle me convient toujours aussi bien.

bougies terminées avril 2015

Bougies terminées: Bougies la Française

Je ne dirai pas à combien de verre de Cire des Antiquaires je suis parvenue… mais voici de nouveau un exemplaire de cette bougie qui quitte mon domicile. Quand j’ai voulu aller la commander de nouveau je suis tombée face à la nouvelle collection Indigo de la marque et sentant toutes mes forces m’abandonner j’ai préféré quitter le site internet avant de me trouver convoquer par la Banque de France…

Une bougie boisée aux subtiles notes miellées, et je ne réponds plus de rien. Je retrouve les élans de la cire d’abeille contrastés avec ceux d’un miel suave et d’un parquet poncé. Cette bougie est un rappel des cires utilisées pour protéger les meubles en bois. Son parfum me rappelle notamment la table de salle à manger réalisée par mon arrière-grand-père menuisier. Malgré les années, mon nez ne se lasse jamais de son sillage. Et comme à froid son odeur est presque aussi présente qu’allumée, le bonheur de la sentir est quasi perpétuel! Rappelez-vous, elle était sixième de mon classement des bougies préférées en 2014!

Bougies terminées: Bomb Cosmetic

DSC04896

A l’état de la bougie Tropical Sands de Bomb Cosmetics vous aurez compris que je l’ai brûlée jusqu’à la dernière minute. Non, la mèche n’était pas mal positionnée, elle a juste pris le large pendant les dernières minutes de vie de cette bougie! Je suis restée impressionnée  par le rapport qualité/prix de ces réalisations anglaises. Je ne me suis pas lassée de son parfum résolument gourmand et somme toute artificiel. D’habitude je décrie l’un et l’autre, mais pour son prix et les qualités intrinsèques de cette bougie, je trouve qu’en les acceptant elle fait parfaitement son boulot! Mes impressions sont restées strictement les mêmes depuis la revue et elle ne m’a jamais fait défaut jusqu’au bout.

Bougies Terminées: Bath and Body Works

Je n’ai pas de photo pour cette Pink Petal Tea Cake de Bath and Body Works que j’avais dû placer dans un verre d’accueil.  J’ai eu beaucoup de difficultés à venir à bout de cette bougie de 40 heures, parce que sa diffusion était tellement puissante dans ma pièce de 25m2 que je l’éteignais dès que possible.

La pièce se trouvait immédiatement emplie d’une senteur de rose délicate et de son cortège gourmand très présent. Ce mélange de pâte à gâteau, de vanille gourmande, de pâtisserie, avec des roses naturelles et un fond fleuri artificiel devenait en un rien de temps l’invité d’honneur de votre appartement, le trublion pêchu et heureux qui souhaite vous emporter dans son sillage exubérant et artificiel. Pas désagréable dans le fond mais fâcheusement présent! Je suis certaine que vous pouvez aisément imaginer sa personnalité…

Et vous, quelles sont les bougies que vous avez allumées régulièrement en ce début de mois d’avril? Quelles sont vos dernières bougies parfumées terminées? Quels seront vos prochains achats pour les remplacer?

4 Comments

  1. Répondre

    Hmm cire des antiquaire… J’en rêve…
    J’ai pas allumé grand chose ce mois ci, la sinusite chronique faisant que je sens absolument rien… J’ai inauguré ma grande jarre de Campfire marshmallow que j’ai allumée 2 fois, que je l’aime..
    J’ai surtout allumé des encens, j’avais besoin de zenitude / méditation.
    Des bisous, Thom

    • Répondre

      Hello Thom,
      J’arrive au bout de toutes mes réserves de Campfire Marshmallow et noie allègrement mon chagrin dans la Sand and Driftwood et surtout la Gold Spun Sugar. Que les senteurs de Woodwick sont agréables!
      La cire des Antiquaires fait partie avec l’Héritage du Tanneur des bougies dont je ne peux clairement plus me passer. Tu les adorerais toutes les deux j’imagine (et surtout la seconde d’ailleurs!). Et si tu apprécies les senteurs boisées, ne va surtout jamais renifler Forêt Sacrée de Slowlight, tu signerais ta perte!
      Bises, Flo

    • Répondre

      Et oui Vent du Sud…
      C’était la dernière de l’ancienne fournée… je la regrette déjà beaucoup…
      Cela pousse à aller voir ailleurs et continuer les découvertes!

Laisser un commentaire