Le carnet Webnotebook de Rhodia

J’aime venir vous présenter des favoris, et c’est le cas aujourd’hui avec le Webnotebook de Rhodia! En tant que grande consommatrice de stylos-plumes et passionnée de carnet, je me devais de revenir sur mon chouchou, celui qui n’abandonne jamais mon sac à main. Maintenant que vous avez mon impression générale sur ce petit carnet, je vous en présente toutes les facettes! A commencer par vous présenter l’histoire et les intentions de la marque Rhodia. Avant d’attaquer les spécificités du carnet webnotebook et mon avis détaillé. C’est parti!

Webnotebook Rhodia

Présentation de Rhodia

Vous avez certainement tous croisés les blocs notes de cette marque, à la couverture orange si reconnaissable. C’est un peu l’icône du bloc note en France!

Rhodia est une entreprise fondée en 1932 à Lyon (origine rhodanienne, qui a donné son nom à la marque!), créée par deux frères connaisseurs du papier -nés dans une famille de négociants dans le papier-, qui ont notamment dessiné ce symbole si reconnaissable des deux sapins. Leurs blocs si réputés voient le jour en 1934 et sont alors distribués en Europe et en Afrique du Nord. Ils célébraient donc les 80 ans l’année dernière.

En 1997 la société a été rachetée par Clairefontaine qui est devenue Clairefontaine-Rhodia. Les usines ont été déplacées alors à Mulhouse. Fait notable alors, les utilisateurs ne notent aucune différence entre les carnets et les cahiers réalisés à Lyon et ceux qui sortent des ateliers Clairefontaine-Rhodia. Les spécificités des réalisations de Rhodia ont été conservées malgré le rachat.

Pour en savoir davantage sur leur histoire, je vous conseille un détour par leur page.

webnotebook rhodia

Au niveau international les produits Clairefontaine et Rhodia restent parmi les meilleures références (cocorico, c’est français!) et sont une des valeurs sûres des personnes qui utilisent des stylos-plumes pour écrire. Leur papier est réputé incroyablement lisse, avec un rendu de la couleur de l’encre exemplaire. Le seul défaut reproché c’est le temps de séchage de l’encre: comme celle-ci n’est pas bue par le papier, il faut attendre un peu.

Webnotebook Rhodia

Quels sont les produits proposés à l’heure actuelle par Rhodia?

Evidemment les blocs notes agraphés et les carnets orangés que vous croisez à chaque passage dans votre papeterie.  On les retrouve aussi de toutes les couleurs (quelle jolie gamme que celle de Rhodiarama!), en versions lignées ou à carreaux, à points ou feuilles blanches. Les tailles sont déclinées du A7 au A3+. Les couvertures existent en version cartonnée comme pour les célèbres blocs, en plastique pour le connu Exabook, en imitation moleskine comme pour le webnotebook, etc. On trouve aussi des cahiers -à spirales si vous le souhaitez-, des carnets destinés aux graphistes, aux architectes, aux artistes, … Inutile de dire que chacun peut y trouver son bonheur.

Ici je vous présente donc plus spécifiquement le Webnotebook de Rhodia. Place à ses spécificités!

Le Webnotebook de Rhodia

Webnotebook rhodia

Voici l’objet du délit. Un carnet à peine plus grand que mon stylo Sapporo de Sailor en format A7 soit 7,5cm par 12cm. Un carnet avec une couverture d’un noir mat en simili cuir (bon point pour un carnet qui n’est pas rechargeable!). On retrouve le sigle embossé de la « marque aux deux sapins » au centre de la couverture, un élastique pour fermer le carnet et un marque page ruban pour s’y repérer aisément.

Léger défaut, que souligne cette image, sur les deux pages entre lesquelles le ruban était glissé, on retrouve des traces de sa couleur. Je chipote, mais vu le degré de satisfaction face au produit, je tenais à souligner cet unique défaut.

Webnotebook rhodia

A l’intérieur du carnet, vous avez à la disposition de votre imagination 192 pages de papier Clairefontaine (ce qui signifie que du bonheur!) en version 90g certifié PEFC (garantissant la gestion durable de la forêt). Autre nouveau bon point pour ce carnet.

Il existe dans deux versions: ligné ou uni -ce que j’appelle à tort la version page blanche-. Inutile de vous dire celle que j’ai choisi. Et cerise sur le carnet, voici la pochette à soufflet présente à la fin du carnet.

Webnotebook rhodia

Et maintenant la question fatidique: où se le procurer? C’est une marque française, une fabrication française… « difficilement » trouvable en France. Ne vous attendez pas à le trouver dans toutes les papeteries, il n’est que très peu représenté sur le territoire. Au point que pour se le procurer les deux meilleures options restent les sites de ventes privées où il est proposé en lot et Amazon. Quel dommage que ce produit français soit si peu présent et si difficile à avoir sur notre territoire!

Je commande les miens sur Amazon pour moins de 8€ en format A7, idem pour le A5, le A4 paysage à une dizaine d’euros. A chaque fois vous avez le choix entre la version noire et la orange. En version rhodhiorarama, c’est-à-dire colorée, comptez un peu plus de 10€ pour le A7. Le prix reste identique suivant les versions de lignes, carreaux, points ou uni choisies.

Mes impressions sur l’usage du Webnotebook

Passons à la mise en test et mon avis sur l’usage tout-terrain de ce stylo!
Webnotebook rhodia

J’écris sur ce carnet avec principalement mon Sapporo de Sailor que je vous avais présenté ici. Côté encre, je la change très régulièrement donc les tests sont assez représentatifs de ce que vous pouvez retrouver comme sensation avec votre propre encre. Ci-dessus vous pouvez voir la page de gauche écrite avec le Metropolitan de Pilot en plume moyenne (une vingtaine d’euros) et une cartouche bleue standard (pilot, bleu effaçable), soit une configuration assez passe-partout. La page de droite a été écrite avec le Sapporo de Sailor, plume moyenne, encré en Verdigris de Rohrer &  Klingner.

Comme vous le constatez les couleurs sont assez vibrantes, presque autant que sur un papier blanc. Ici le papier crème offre un joli contraste. Les pages ne bavent pas entre elles même lorsque l’on n’utilise pas de buvard, à condition de laisser sécher 5 secondes. Regardez le P de Nosce Tempus, sitôt fini d’écrire j’ai frotté mon index dessus pour vous montrer que l’encre ne séchait pas instantanément (je sais que pour Thomas et les gauchers en général: ce point est important).

Webnotebook rhodia

Les utilisateurs de stylos-plumes se révèlent tatillons sur un autre point: la transparence de la page. Est-ce possible d’utiliser le revers de la page? Est-ce que l’encre transperce? Comme vous le constatez ci-dessus, verso de la page gauche écrite avec le Metropolitan, on ne distingue aucune ombre de l’encre, et celle-ci n’a pas traversé la page. Par contre ci-dessous, avec l’encre généreuse de Rohrer & Klingner, on distingue une transparence. Qui n’est à mon avis absolument pas gênante pour se servir du verso. D’autant plus que l’encre n’a pas du tout transpercé la page (on ne voit aucune goutte). Avec l’encre noire de Sailor, ou celle de Noodler, la transparence s’avère infime. Avec l’encre bleue, il est très rare de la distinguer par transparence.

Webnotebook rhodia

Le plaisir d’écrire se révèle absolument sans égal, on retrouve la qualité du papier Clairefontaine, au caractère si lisse qui offre une glisse de la plume incomparable. La teinte beige tirant sur le jaune pâle offre du caractère à ce petit carnet en simili-cuir. Le côté pratique du format en fait un carnet qui se glisse aisément dans toutes les poches, et dans lequel on note avec plaisir les pensées et inspirations de l’instant.

Concernant l’ouverture du carnet, comme vous avez pu le constater sur les photos précédentes, il faut le maintenant ouvert. Ceci est dû au nombre de coutures que l’on retrouve dans le carnet: regardez sur la photo ci-dessous le nombre de points que l’on peut distinguer à la tranche.  Je peux compter douze livrets reliés entre eux pour composer les 192 pages du carnet.

Webnotebook rhodia Sur un carnet de cette taille, je ne trouve pas gênant de devoir le tenir entrouvert. D’autant plus que j’y note des choses assez personnelles, le fait qu’il ne s’ouvre pas intégralement, offre le luxe de la discrétion (pour ne pas le citer, dans le métro par exemple!). En format A4 par contre, cela pourrait représenter une gêne pour certains utilisateurs.

Après l’usage, l’usure du Webnotebook de Rhodia

Comme vous pouvez le constater j’aime alterner les couleurs dans mon carnet, et j’écris sur toutes les pages. D’ailleurs les sujets peuvent varier et cela amuse de voir des choses qui n’ont rien à voir se côtoyer. J’aime aussi l’utiliser en format paysage, surtout lorsque je dessine des diagrammes, ou que je développe ma pensée sous forme de bulles et de liens. Après toutes ces utilisations, et le peu de soin qu’il lui a été apporté, je constate que la couverture n’a absolument pas bougé. Il vieillit très bien sans accuser aucune griffure malgré sa présence en poche ou dans le sac à main, et aucun choc.

Webnotebook rhodia

L’élastique ne montre aucun signe de faiblesse. Le carnet est vraiment d’une qualité remarquable et vieillit de façon parfaite.

Le plaisir d'écrire se révèle absolument sans égal, on retrouve la qualité du papier Clairefontaine, au caractère si lisse qui offre une glisse de la plume incomparable. La teinte beige tirant sur le jaune pâle offre du caractère à ce petit carnet en simili-cuir. Le côté pratique du format en fait un carnet qui se glisse aisément dans toutes les poches, et dans lequel on note avec plaisir les pensées et inspirations de l'instant.

En résumé, je suis tombée complètement sous le charme de ce carnet qui s’avère parfait par rapport à mes critères. C’est lui que je rachète à chaque fois que je le termine, sans lui chercher de remplaçants dans ses fonctions de compagnon du quotidien autant que de voyage (parce que je continue à tester d’autres carnets pour d’autres usages).

Voici les quelques reproches que je pourrais formuler pour vous à son encontre:

  • la difficulté à le trouver sur le marché français
  • la couleur du ruban qui a dégorgé sur deux pages. A l’usage il n’a jamais coloré aucune autre page qu’il a marquée
  • le fait que l’encre mette quelques secondes à sécher
  • la tenue ouverte du carnet qui nécessite toujours l’aide de vos doigts!

Séduits par ce carnet Webnotebook de Rhodia? L’avez-vous déjà testé? Quels sont les fonctions que vous lui réservez? Quel est votre carnet préféré?

Laisser un commentaire