Stylo-plume Pilot « Custom Heritage 92 »

Vous présenter le stylo-plume Pilot « Heritage 92 » n’est pas une mince affaire. D’une part parce que le nombre de choses à mentionner à son sujet est important, d’autre part car il faut toujours le temps de s’habituer à un petit nouveau. Et celui-ci bien que japonais comme mon cher Sapporo de Sailor, se montre sauvage, il a fallu et il faut encore que ma main apprenne à le dompter!

Pilot Custom Heritage 92

Ce pourrait presque être un cadeau de rentrée, si cela ne faisait pas plusieurs semaines que je l’avais reçu. Ce sera le stylo officiel de l’année 2015, alors question: est-ce que ce stylo-plume 2015 satisfait mes attentes et me procure de la joie dans l’écriture?

Allure du Custom Heritage 92

Outre sa couleur caractéristique, nommée « Kon-Peki » par Pilot, un bleu azur profond, sa transparence, les principales forces de stylo-plume résident dans sa plume en or blanc de 14 carats (plume numéro 5 chez Pilot) et son système de remplissage. Je reviendrai sur l’ensemble de ces points dans ce chapitre, et sur son remplissage dans le suivant puisque c’est un de ses atouts par rapport au reste de la ligne proposée par Pilot.

Pilot Custom Heritage 92

Contenu de la boîte: une garantie et un mode d’emploi en japonais et anglais.

Pilot Custom Heritage 92

Sa plume…

Vous avez le choix de la taille de la plume: fine, fine-moyenne, moyenne, large

J’ai choisi le format fine-moyenne afin de consacrer ce stylo à l’écriture dans des carnets ou sur de petits supports. L’aspect fin permettra de condenser mon écriture, et le côté « moyenne » me permet de ne pas perdre trop non plus en douceur d’écriture. Plus la plume se montre fine, plus j’ai la sensation de m’enfoncer dans le papier, de l’agresser en quelque sorte. J’espère que vous comprendrez ce sentiment. La plume moyenne se montre plus stable que la fine, et peut offrir un débit plus généreux qui « lubrifie » le papier ou offre en tout cas une impression de glisse.

Pilot Custom Heritage 92

Première différence avec mes stylo-plumes Watermann, la plume est bien plus grande et plus longue. Elle possède a priori la même longueur que celle de Sailor, en donnant l’impression à l’écriture d’être un rien plus longue. C’est comme si on écrivait sur talon aiguille avec ces plumes (ou sur échasses pour ceux qui ne connaîtraient pas la sensation offerte par les chaussures à talons!).

Côté couleur le choix aussi est offert, l’aspect du stylo conserve toujours sa transparence. Outre le bleu « Kon Peki » et la version purement transparente, vous trouverez le noir « take sumi » et le orange « yu yake ». L’aspect transparent du stylo est essentiel avec son système de remplissage. Plus besoin d’ouvrir le corps du stylo pour le remplir ou pour vérifier son niveau d’encre. D’un simple coup d’œil vous pouvez prévoir votre autonomie.

Pilot Custom Heritage 92

Toujours niveau apparence, vous trouverez son nom inscrit sur la bague « Custom Heritage 92 » en plus de la mention « Pilot Japan ».

Quelles sont les dimensions et les propriétés : longueur capuchon fermé de 137 mm et capuchon à poste de 149 mm. Son diamètre est de 14,7 mm et le poids est de 20 g avec le capuchon. Comparons avec les caractéristiques de mon stylo-plume de référence, un autre japonais, le Sapporo de Sailor. Longueur 124 mm fermé, 135 mm ouvert. Diamètre: 17 mm. Poids vide: 16,8 g avec le capuchon et 9,3 g sans. Niveau impression en main, les deux stylo-plumes se ressemblent assez, avec quelques sensations qui diffèrent. Celui de Pilot me paraît un brin plus large et la différence de poids est aussi notable. Son diamètre supérieur à mes autres stylos me force à changer mes habitudes de prise en main

Pilot Custom Heritage 92

Autre information de taille. Le prix de ce stylo atteint facilement les 200€ en boutique en France. Je me le suis procuré à 88€ auprès d’une boutique ebay (Cerisiers Japonais), en ajoutant à cette somme 13,6€ de frais de port depuis le Japon.

Pilot Custom Heritage 92

Système de Remplissage du Custom Heritage 92

En plus de la plume 14k, voici une des caractéristiques essentielles de ce stylo: son système de remplissage! Il s’agit d’un système qui aspire l’encre et l’absorbe directement dans le réservoir sans avoir à ouvrir le stylo pour effectuer l’opération. Le remplissage se fait sous vide. Le fait que le réservoir soit intégré au stylo permet d’en augmenter la capacité.

Pilot Custom Heritage 92

Pour ceux qui auraient besoin d’une vidéo pour comprendre le système de remplissage, je vous conseille de vous tourner vers You Tube et de taper juste le nom du stylo dans la barre de recherche. Votre curiosité devrait s’en trouver satisfaite!

Son ramage se rapporte-t-il à son plumage? Ecrire avec le Custom Heritage 92

La plume est d’une précision impressionnante, le trait est toujours très net, le débit d’encre extrêmement constant. La plume réagit immédiatement, démarre au quart de tour sans jamais aucune interruption de flux. Pas besoin de griffonner dans la marge, elle s’acquitte promptement de son devoir et convient donc aux écritures les plus nerveuses (ou les plus enjouées, au choix!).

Pilot Custom Heritage 92

Je pense que cette plume sera moins polyvalente en terme d’encre et de qualité de papier que celle de Sailor, notamment du fait de la différence de taille de plume. J’ai choisi le Sapporo en plume moyenne et le Custom Heritage en plume fine-moyenne, les deux plumes étant de 14 carats. Cette différence de taille de plume peut expliquer ce ressenti ainsi que la différence d’âge entre les deux (âge dans ma collection s’entend). Par contre, la plume du Custom Heritage 92 se révèle encore plus précise, ce qui en fait la plume idéale pour prendre des notes sur ou dans de petits supports. Elle possède moins le « rebond » de la plume moyenne de Sailor.

Pilot Custom Heritage 92

Cette plume aime les légers effets d’encre. Restez un fragment de microseconde en plus sur le papier et vous bénéficierez d’un petit surplus de couleur, de la même façon, appuyez un tout petit peu sur la plume et vous obtiendrez le même effet. Ces variations offrent une certaine vie à l’ensemble de votre page d’écriture, sans non plus être criantes, comme si une légère houle ou une petite brise jouait avec l’encre de votre page. L’effet restant discret, vous pouvez sans crainte travailler avec, cela offre juste un tout petit peu d’âme à vos écrits.

La taille fine-moyenne de la plume permet de garder un certain confort d’écriture et de lecture. Ce qui en fait la plume la plus appropriée pour condenser ses écrits destinés à être relus. Une très bonne surprise! Cela peut être un stylo-plume idéal pour la prise de note.

Il ne reste plus qu’à voir comment cette plume et le corps qui l’accompagne vont vieillir…

Pilot Custom Heritage 92

———————————————————–

Je prévois un autre article pour comparer son utilisation sur différentes catégories de papier et avec différentes marques d’encre. Cela sera sans doute plus parlant pour vous. Si vous souhaitez un ou plusieurs tests en particulier n’hésitez pas à me le faire savoir!

Pour résumer, je soulignerai le fait que c’est un stylo qui s’adapte particulièrement à un contexte professionnel. La facilité avec laquelle il se remplit, la possibilité de toujours garder un oeil sur sa capacité en encre, sa plume très agréable en font un compagnon prompt à l’action et agréable à l’usage. Son aspect un peu « technique » pour un stylo-plume peut faire son effet dans un milieu industriel ou d’ingénieurs… Evidemment les qualités générales du Custom Heritage 92 se retrouvent dans un cadre privé, ce qui ne gâche rien.

Comme pour tout stylo-plume, il faut un temps d’adaptation, le temps que la main le cerne, qu’on décrouvre l’encre qui lui convient le mieux, le papier sur lequel il est le plus à l’aise, etc. Une fois cela fait, difficile d’être déçu par une telle plume et un tel corps.

Aimez-vous vous servir d’un stylo-plume? Appréciez-vous le fait de le remplir vous même d’encre et d’en choisir la contenance? Quelle est votre taille de plume préférez? Auprès de quelle marque trouvez-vous les stylos qui vous conviennent le mieux?

4 Comments

  1. Laurence

    Répondre

    Revue très intéresante, j’ai hâte de voir ce qu’il donne sur différents papiers,sachant que la qualité du papier ne remet pas en cause la qualité d’un stylo. La plupart de ces derniers réagissent mal sur le Moleskine, par exemple, mais c’est surtout parce que Moleskine n’est pas un excellent papier, à l’inverse des Habana de Quo Vadis, des Leuchtturm ou des PaperBlanks parmi d’autres carnets. La finesse de la plume est aussi différemment « gradée » en fonction des pays, et les japonais quand ils disent « médium », c’est quasiment « fine » pour les européens, à part les allemandes comme Pélikan qui font de très fines plus également. Moi je possède des moyennes, des fines et des extra-fines dans plusieurs marques.
    Ce bleu transparent me plaît beaucoup, j’ai un Pelikan qui lui ressemble beaucoup. Les Pilot sont d’excellents stylo-plumes et l’investissement vaut vraiment la peine.
    Connaissez-vous le forum Stylo-plume.org, je l’ai fréquenté un moment mais n’en ai plus le temps aujourd’hui. Vous y trouverez un mine d’infos sur les stylos, les encres, le papier, je vous le conseille, il y a des passionnés et des connaisseurs toujours prêts à rendre service en cas de besoin, à répondre aux questions, à faire des revues, avec photos, des ventes d’occasion, bref, c’est un bon endroit pour qui aime les stylo-plumes !!

    • Répondre

      Bonjour Laurence,
      Concernant le forum, je le connais bien et y participe à l’occasion (mais sous un autre pseudo…).
      Je vous remercie sinon pour votre commentaire. Il est effectivement intéressant de préciser que les plumes japonaises sont en général un peu plus fines que celles « étrangères ». Les variations en général d’une marque à l’autre sont sensibles et il est plus prudent de tester pour savoir quelle finesse/largeur de plume nous convient le mieux. Ici j’ai choisi la taille dans un but précis, écrire petit sans trop sacrifier le confort! Et je suis contente du résultat même s’il m’a fallu un bon temps d’adaptation. La différence entre la plume moyenne et celle fine/moyenne étant déjà notable!
      J’ai donné un indice sur le prochain stylo-plume qui sera testé dans l’article… et je vois que vous le connaissez bien aussi!

  2. Répondre

    j’aime beaucoup les stylos plumes même si cela fait des années que je ne prend plus « la peine » d’écrire avec ! je n’y connais rien mais j’aime bien les waterman. Celui que tu présentes à l’air vraiment top et si en plus il viens du Japon… Bises

Laisser un commentaire