Cires parfumées Scentsy: bleu

Les couleurs des cires Scentsy sont assez semblables à celles de l’arc-en-ciel, du coup j’ai eu envie d’initier des revues en me basant sur les couleurs des cires parfumées de Scentsy: bleu sera donc la couleur du jour!

Les prétendantes à la rubrique d’aujourd’hui sont au nombre de trois: Blueberry Rush, Jammy Time et Berry Bubble Blue. Les trois proviennent donc de la marque américaine Scentsy.  Elles ont toutes les trois été testées dans un brûleur électrique Scentsy, avec un seul carré d’utilisation à chaque fois, dans une pièce de 25m2. Voilà pour le décor, maintenant place aux vedettes!

Les cires ont été commandées sur le site d’Emilie.

cire Scensty: bleu blueberry rush

 

Cire Scentsy: bleu façon Blueberry Rush

Commençons par la cire la plus foncée des trois. L’odeur s’annonce très forte, très fleurie et très sucrée. Puis ensuite seulement fruitée. En tout cas le tout est très fort! Une fois l’aspect très sucré dissipé (ou alors une fois que mon nez a fini par s’habituer), je trouve un fond de résine. Toujours est-il, voici la description de Scentsy:

Une montée douce de bleuets mûrs mène à un bouquet luxuriant de canneberge, animée de cassis et de grenade.

Si vous y comprenez quelque chose… A chaud, l’alliance très sucrée de fruits rouges (assez artificiels) et de fleurs garde le devant de la scène. Au fur et à mesure de l’utilisation, il ne reste plus que cet aspect « fruits rouges » chimique qui perdure. Je suis loin de retrouver la description annoncée…Jammy Time Scentsy: bleu

Cire Scentsy: bleu à la manière Jammy Time

Changeons de registre, et gardons nos espoirs intacts! Avant les mauvaises surprises, référons-nous à la description fournie par Scentsy:

Aidez les enfants à entrer au pays des rêves avec ce mélange apaisant de pousses de frésia, de lavande et de pois de senteur. Parfait pour les chambres à coucher et le bain du soir.

Qu’en est-il? Je ne suis pas tellement plus comblée, car cette fois-ci à l’odeur fleurie s’ajoute une odeur de « propre », autrement dit de parfum pour lessive et/ou assouplissant. Je tendrai même à trouver cette senteur, pourtant aussi chimique que la précédente, plus désagréable! Si on me demandait, sans savoir ce qui a parfumé la pièce, ce que l’on a utilisé, je dirai une bombe désodorisante… Comme pour chasser une odeur de tabac.

Heureusement il me reste une troisième cire à tester… Pourvu que celle-ci redonne des couleurs à la marque que j’apprécie en règle générale!

cire Scentsy: bleu berry bubble blue

Cire Scentsy: bleu Berry Bubble Blue

Et là, je suis prise d’un doute… sans doute le mot « bubble » qui m’inquiète. Tout de suite l’association avec « bubble gum » se fait, et j’en viens à espérer que cela n’a aucun rapport! Heureusement sa couleur bleu glacier me rassure et me permet de glisser l’innocente dans le réchaud.

L’odeur qui s’en dégage est bien celle de confiserie, d’une barbe à papa légère, chaude, un peu vanillée. L’ensemble est relativement sucré mais demeure digne d’une sucrerie onctueuse et évanescente. De là à la présenter comme:

Une délicieuse explosion de framboise bleue, de pomme verte surette et de sucre filé va égayer l’heure du bain, du coucher et tous les autres moments !

Je demeure perplexe. Certes, la pomme arrive en note de coeur, mais la framboise reste indécelable dans mon espace. Et le sucre filé s’accapare les premières places dans vos narines. Finalement des trois, c’est celle qui s’en sort le moins mal, sauf côté durée de vie, sa douceur fait qu’elle s’estompe rapidement.

cire scentsy: bleu

Déception donc pour cette sélection… mais vivement l’article sur les cires vertes Scentsy qui elles s’annoncent plus prometteuses, suivies des roses et des orangées!

13 Comments

    • Répondre

      Les couleurs suivantes arrivent… avec leurs lots de surprises, leurs ressemblances entre cires de la même couleur. Et même les énormes différences qui se jouent entre deux cires sur le papier très proches, mais appartenant à des familles de couleurs si différentes! Le jeu valait vraiment l’expérience, j’ai hâte de savoir vers quel type de couleur à la fin tu serais la plus attirée!

      • Répondre

        Moi aussi je suis curieuse de voir. Spontanément, j’ai toujours envie de faire des savons ou des bougies roses, avec des odeurs fleuries ou régressives… on va voir après tes tests !

  1. candelista

    Répondre

    ..;des framboises bleues..??? vraiment , ces Américains, où vont-ils chercher tout ça ?
    Candelista

    • Répondre

      Bonjour Candelista,
      De temps en temps, je me demande si c’est le traducteur qui n’invente pas des mots tellement les descriptions sont improbables. En plus d’apprendre l’herboristerie, il faudrait vraiment qu’ils apprennent la simplicité et à proposer des descriptions plutôt que des essais surréalistes. J’imagine la personne en charge de la rédaction sur le site Scentsy, les doigts sur le clavier, un verre d’absinthe à sa gauche et la tête entourée d’une auréole de fumée blanche et épaisse…

  2. Répondre

    Très sympa et originale cette idée de revues par couleur.

    Dommage pour la déception, ces cires sentent le chimique à plein nez même si la troisième a l’air relativement agréable…

    Hâte de lire la suite !

    Clara

    • Répondre

      Pour de l’odeur chimique, je recommande vivement la lecture de l’article d’aujourd’hui!! Les amateurs d’odeurs chimiques, démesurément sucrées et bien écoeurantes seront servis… C’est vraiment dommage!
      Heureusement, j’ai trouvé une couleur qui possède une certaine délicatesse. Mais je la garde pour la fin.

  3. Répondre

    J’adore tes revues par couleurs! C’est rigolo et bien représentatif en fait!
    Pour l’avoir rencontré quand je vivais au Canada, les framboises bleues existent bien et sont une variété de framboises avec un bleu tres foncé. Les framboises noires également (qui ne sont pas des mùres). Apres, question croisements, j’en sais pas plus, c’est pas trop mon domaine!! 🙂

    Bonne journée!!

    Helka

    • candelista

      Répondre

      Merci, Helka , pour la précision sur les framboises bleues; oui, elles existent et leur nom botanique est RUBUS LEUCODERMA…;
      mais il y a bien quelqu’un qui a fumé quelque chose car » leuco- » veut dire BLANC ????
      Botaniquement vôtre
      Candelista

      • Répondre

        Haha de rien Candelista! Après, je ne m’y connais pas du tout en botanique, mais que les Nord-Américains se soient « fourvoyés » sur l’appellation, comment dire…ça ne m’étonne guère!! 😉
        Bonne journée!

        Helka

Laisser un commentaire