Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

C’est un article-test des cires parfumées d’une boutique EtsyLesImaginaires que je vous propose aujourd’hui. Je n’ai pas résisté à la tentation de tester cette marque qui propose d’associer à des lectures, marquantes pour la créatrice, à des senteurs qu’elle crée en connaissance. Cette « mixologie » qui doit s’adapter à des livres est un concept qui m’a tout de suite parlé et que j’ai voulu tester, d’un point de vue très extérieur, d’autant plus que je connais pas tous les livres dont il est question. C’est aussi une occasion de se plonger dans ces univers que l’on ne connaît pas et de se laisser immerger.

LesImaginaires: informations sur la boutique Etsy

Premier élément, je suis séduite par la mise en scène des photos qui présentent les bougies et les cires parfumées. On sent un travail de recherche et un soin qui sont de bonne augure sur la qualité apportée à la réalisation des créations. Juste un petit regret, il n’y a pas de présentation officielle de la boutique comme sur les autres « magasins » en ligne hébergés par Etsy. Tout ce que je peux vous en dire c’est que c’est une boutique française ouverte depuis le mois de juin 2015 sur Etsy.

Les bougies sont réalisées de manière artisanales à base de cire de soja.
LesImaginaires cires parfumées

Une information intéressante: les bougies sont réalisées au moment de la commande. Il vous faudra donc attendre le temps de réalisation de votre commande. Ne vous étonnez pas si le colis ne part pas le lendemain de la commande! Cela assure une longévité accrue, notamment en format cire parfumée, car les parfums peuvent s’éventer sur quelques mois.

Les cires parfumées sont de très bonne taille, aussi grosses que celles du Chat dans l’Armoire qui annoncent 20g de cire. C’est dommage qu’il n’y ait pas d’indications sur la taille ou la durée de vie, car à deux euros la cire, le prix pourrait arrêter certaines personnes. Les cires sont bien emballées, leurs étiquettes sobres mais travaillées.

Le concept d’associations de senteurs et de livres est clairement ce qui m’a poussé à passer commande auprès de cette boutique LesImagianires. Malheureusement, je n’ai pas été complètement convaincue même si je reconnais que je ne connaissais pas la majorité des références, mon avis se base donc sur certains titres. Par contre, si les associations ne m’ont pas parlé dans ce cadre, elles n’en demeurent pas moins très agréables pour la plupart. Si les livres ont suffit à être des sources d’inspiration pour ces réalisations, cela peut suffire… avec toutefois ce léger bémol!

Avis sur les cires parfumées LesImaginaires

Je laisse chacune des cires essayer de vous convaincre, voici mes impressions!
Je suis Prest les Imaginaires

« I am press » en français « Je Suis Prest », inspired by Outlander (Diana Gabaldon): amber, musk and a light note by wood fire.

Une très jolie composition à la fois de bois chaud, de notes ambrées et de feu de bois en train de crépiter. Il n’y a pas du tout c’est arrière fond de cendres qui apparaissent dans les odeurs de feu de bois. C’est une très jolie odeur chaleureuse et boisée, de bois qui crépite. Le musc est encore plus présent que l’ambre, attention donc pour ceux qui n’aimeraient pas le musc, çar il a vraiment une place centrale dans cette architecture boisée.

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

« Dear May », inspired by Love letters to the dead (Ava Dellaira): Lily of the Valley and rice powder.

C’est avec une hésitation que j’ai commandée cette cire, parce que je crains les senteurs poudrées, encore plus quand elles sont associées à des notes fleuries. Les notes sont tellement bien assorties qu’il est difficile de vouloir les dissocier en esprit pour juger de leurs qualités réciproques. Leur association est parfaitement dosée, ce qui en fait un mélange agréable, qui propose une jolie atmosphère absolument pas lourde. Plus fraîche que poudrée, la cire devient agréable et tisse un fond naturel et sophistiqué.

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

« Laters, baby… », inspired by 50 shades of Grey (E. (James L): musk and vanilla

Etonnement le musc se fait vraiment très discret dans ce parfum, du coup c’est une vanille très douce et assez gourmande qui prend finalement le dessus. le mélange est vraiment très joli mais manque malheureusement d’une diffusion qui lui permettrait de prendre de l’ampleur et d’offrir une jolie tapisserie d’ambiance. Une petite cire qui ne pêche donc pas par sa senteur agréable, mais par sa diffusion qui manque de charisme…

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

Do you believe, inspired by Peter Pan (James Barry): musk, jasmine and pine (scots pine)

Une autre petite cire un peu décevante, dommage… Je ne suis pas très fan des senteurs fleuries trop entêtantes et j’espérais de cette alliance que l’odeur boisée prendrai le dessus soutenue par le musc et que la fleur apporterai une touche plus délicate à l’ensemble. Le musc est assez discret et le pin apparaît tout au plus comme une note poivrée. En fait, c’est vraiment le jasmin qui est le personnage principal de cette création. Et malheureusement ce jasmin me paraît trop lourd et trop artificiel. Ce n’est pas une cire que je retiendrai pour une prochaine commande pour prendre en format bougie ou même cire parfumée.

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

Sweet Maharaja, inspired by the forbidden manuscript of Nur Jahan (Cecilia Correia): amber, jasmine and sandalwood.

Une jolie odeur toute douce, toute fleurie, très chaleureuse. C’est un mélange très chaud de fleurs et de santal. Chaque odeur est très aisément reconnaissable, elles alternent comme en volutes dans l’air, qui offrent une fois l’ambre, une fois le jasmin et l’autre le santal. Chacune laissant un peu de place à l’autre sans se défiler pour autant. Ce mélange est réussi, mais n’offre pas autant de créativité que les autres, c’est plus attendu. Un petit mot juste pour dire que le jasmin présent dans ce mélange paraît un peu plus naturel (ou moins artificiel, point de vue moins optimiste) que celui de Do You Believe. Surement grâce aux autres éléments qui l’accompagnent.

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

Platform 9 3/4, inspired by the saga Harry Potter (J. K. Rowling): fig, vanilla and oak Moss.

Voici une très agréable odeur avant tout de figue. Une odeur de figue relativement naturelle et très agréablement soutenue par la vanille et par un fond boisé, lui aussi un peu sucré. Je suis vraiment agréablement surprise par cette figue, que je n’ai trouvé supérieure que parmi trois autres marques, dans l’ogre crescendo de préférence: Bougie Créa, Durance et Alcante.

La diffusion de ce parfum se fait très douce malgré la taille généreuse de la cire et avec une durée de vie intéressante. Du tout bon donc, une cire que je compte bien reprendre lors d’une commande chez LesImaginaires.

Les Imaginaires Jericho

Jericho Barrons was my poison now, inspired by the saga of the Chronicles of MacKayla Lane (Karen Marie Moning): cedar and vanilla.

Une très jolie odeur, tout de suite une préférence pour cette senteur sans même connaître son nom ni sa composition. C’est bien plus qu’une senteur de cèdre et de vanille, j’y perçois de l’ambre et du musc. L’odeur est vraiment raffinée, une senteur d’intérieur un peu « aristocrate » et avec ce léger fond onctueux et gourmand à la fois. Une vraie odeur pour les moments actuels, un baume pour le coeur et une odeur qui peut accompagner dans de nombreux moments où le réconfort et la paix sont recherchés. Sûrement celle que je testerai en format bougie lors de la prochaine commande!

Cires parfumées livresques: Lesimaginaires

Asmole 782, inspired by the souls All saga (Deborah Harkness): orange blossom, violet and oakmoss.

Cette odeur c’est exactement celle que je voudrais en parfum. Quand je fais fondre cette cire l’image qui me vient immédiatement et sans appel à l’esprit est celle d’un grand et bien chaud bain dans lequel je tremperai armée d’un savon. La sensation apaisante et propre prend complètement le dessus sur la réflexion, je ne distingue plus vraiment les senteurs, juste une jolie violette, le reste est noyé dans la sensation si agréable et relaxante de ce bain…

Là aussi l’odeur se fait raffinée et sophistiquée, cela en fait une parenthèse un peu luxueuse. Je suis étonnée aussi par les impressions de naturel qui se dégagent de ces parfums. Chaque odeur prise individuellement n’est pas un modèle de parfum exempt de tout défaut, par contre leurs compositions offre un résultat bluffant.

LesImaginaires cires parfumées

Wood Smell like the apocalypse, inspired by Angelfall (Susan Ee): rice, Oak Moss and fire of wood powder.

Où l’odeur que j’avais hâte de découvrir et qui m’imposait un peu cette commande…

L’odeur est vraiment intéressante bien que d’une douceur trop grande. Sa diffusion est vraiment timide dans un espace comme ma pièce à vivre, il faut vraiment l’utiliser dans une petite pièce, dans un bureau pour se concentrer paraît idéal, ou dans une bibliothèque pour s’échapper dans la lecture pendant un bon moment. Du fait de la douceur de la diffusion j’ai vraiment du mal à me prononcer sur les parfums et leur composition. Juste un fait, qui est vraiment à souligner, l’odeur de bois n’est pas loin d’égaler celle présente dans Forêt Sacrée de Slowlight, qui fait partie de mon top trois des plus belles senteurs de bougies que je connaisse!

 

——————————————————————————–

I’m not a Mundane, inspired by The mortal instruments (Cassandra Clare): sandalwood, cherry and purple.

Voici la cire qu’il me restera à tester lors de la prochaine commande à LesImaginaires!

Etsy Les Imaginaires cires parfumées

Connaissez-vous les cires parfumées LesImaginaires et, si oui, quelles ont été vos impressions? Si non, est-ce que cette boutique d’Etsy vous tente? Quelles sont les senteurs qui vous plaisent/vous plairaient le plus?

9 Comments

  1. Répondre

    Je ne connais pas du tout mais ton article m’a donné envie de faire une petite commande
    J’ai pris quelques cires pour tester et j’attend avec impatience que tu achètes une bougie pour avoir ton avis 🙂
    Bisous

    • Répondre

      Bonjour Agnès, merci pour le commentaire!
      J’ai hâte de connaître ton opinion sur ces créations, j’espère qu’elles sauront te parler.

  2. Répondre

    J’aime beaucoup ces inspirations littéraires pour créer des parfums, parce qu’en plus, c’est souvent lors de temps lectures que j’allume des bougies, alors cette boutique me semble très alléchante ! Et j’aime l’idée que les produits soient fabriqués à la commande !

    • Répondre

      Bonjour Nansou, merci pour le commentaire.
      Super, il ne te reste plus alors qu’à choisir les parfums les plus susceptibles de te plaire! Le choix est varié… il y aura certainement des propositions alléchantes.

  3. Répondre

    Oui j’ai vu, et d’ailleurs il y a plusieurs bougies inspiréees de livres que je souhaitais lire.. du coup je pourrais découvrir bougie et livre en même temps 😉

  4. candelista

    Répondre

    Bonjour, Florence.
    Avec toutes les cires que vous possédez et la possibilité d’en faire des mixs,
    plus votre penchant pour la littérature , pourquoi ne pas nous faire part de certains accords que vous auriez crées?
    Le livre que j’ai préféré cette année est  » Dans les Bois de Sibérie » de Sylvain Tesson, véritable éloge à la solitude
    et les odeurs qui accompagnaient ce livre ( mais uniquement dans mon imagination) étaient les odeurs de résineux,
    d’humus, une odeur un peu forte de fourrure d’ours, odeur de feu, de vodka, et de saumon.
    en bougie ça doit craindre un peu, par contre, en images, j’ai une bougie qui correspond exactement à l’état d’esprit de cet auteur,
    grand intellectuel et homme intelligent, c’est ma bougie  » Fée Silence ».
    J’ai même failli la lui envoyer en signe de reconnaissance pour son beau livre.
    Bonnes lectures et bonnes mixologies.
    Candelista

    • Répondre

      Bonjour Candelista,
      Merci pour votre commentaire toujours instructif et qui donne à réfléchir.
      Effectivement, il est toujours plus intéressant d’avoir une bougie en accord avec l’activité à laquelle on souhaite dédier les moments suivants! Et spontanément, je pense que chacun aime à se projeter dans cette activité pour la soutenir. Cela peut-être de façon générale, une belle lavande avant de faire du ménage, une odeur d’immortelle pour le repassage, etc. Cela est d’autant plus vrai avant de se faire plaisir lors d’une parenthèse littéraire ou cinématographique.
      Je reviens pour proposer des suggestions dès que j’ai des mélanges vraiment concluants à proposer. L’idée me plaît énormément et les découvertes littéraires s’empilent!
      Merci encore pour la belle description qui accompagne « Dans les bois de Sibérie » et qui emmène loin en pensée!

Laisser un commentaire