Myrtille Sauvage de Bougie Créa

Nouveau test d’un fondant parfumé artisanal de la marque française Bougie Créa: Myrtille Sauvage. Et puis, je profite de l’occasion pour vous glisser quelques mots sur Ambre Vanille, toujours de Bougie Créa!

myrtille sauvage ambre vanille bougie créa

Présentation de Bougie Créa:

Je vais simplement vous renvoyer vers le dernier article rédigé à leur sujet, cela évitera de vous représenter la marque si vous la connaissez. Je reviendrai simplement sur quelques points qui en font la spécificité: il s’agit d’artisanat français, engagé dans une démarche de qualité tant au niveau de la sélection des matières premières, la composition des parfums que de réalisation des cires et des bougies parfumées.

Ainsi les fondants de cire sont garantis provenant de cire de soja 100% naturelle, les parfums ne contiennent pas de phtalates. Le tout est garanti sans colorant ni conservateur.

myrtille sauvage ambre vanille bougie créa

Parfum Myrtille Sauvage de Bougie Créa

Voici un parfum à la fois original et si délicat. Ceux qui suivent mon blog depuis un moment savent que je ne suis pas amatrice d’odeurs fruitées, par contre j’aime beaucoup déguster des fruits, et les myrtilles font partie de mes péchés mignons.

En commandant ce parfum, je me suis dit que j’allais lui donner sa chance, et comme je l’avais bien apprécié dans la composition du Chat dans l’Armoire, j’étais assez curieuse par la perspective de cette découverte. Et j’ai tellement bien fait! Ce parfum fruité n’a rien d’invasif, de trop sucré ni d’écoeurant.

Revenons à « Myrtille Sauvage« , c’est une association subtile entre l’odeur du fruit frais en salade et celui du fruit chaud. Avec une telle impression de naturel, de fraîcheur et de confiserie que cela en fait une senteur très réconfortante, propice à s’échapper en pensée dans les monts d’Auvergne pour « chasser » ces baies. D’ailleurs ce besoin, s’est retranscrit d’une façon curieuse, j’étais en train d’écrire pour le plaisir, et mon stylo-plume est venu à cours d’encre. Mon premier réflexe a été de coordonner la couleur de l’encre avec celle du stylo-plume comme j’aime le faire d’habitude, mais je me suis vue en train d’abreuver mon Sapporo rouge de Woodland Green de Diamine… C’est vous dire la force de conviction et d’évocation que prodigue ce parfum si naturel et si original à la fois.

Après l’avoir sentie pendant une heure trente, j’ai simplement envie de me préparer un smoothie au lait et à la myrtille. Pas quelque chose de trop frais, ni de vraiment sucré, juste une boisson onctueuse, gourmande et simple. Cela représente bien les moments passés avec cette cire. N’ayant pas de quoi faire le smoothie, je me suis tournée vers le masque frais « Catastrophe Cosmétique » de Lush pour faire perdurer ce moment dédié à la myrtille!

Et quelques mots sur Ambre Vanille & Bois de Figuier…  

Je la classerai dans la même catégorie que « Bois de Figuier« , ce sont des parfums d’une douceur et d’une subtilité très agréables. C’est chaleureux, raffiné, à la fois délicat et envoûtant, une vraie parenthèse à part. Grâce à la taille généreuse des fondants parfumés, les parfums ne « brûlent » jamais dans le brûleur avec la bougie chauffe-plat. Il n’y a jamais cette odeur de plastique légèrement fondu que l’on retrouve avec certaines autres créations artisanales françaises, leur taille doit aussi les aider à durer si  longtemps (au moins une dizaine d’heures pour chaque senteur à coup d’utilisation d’une heure trente). J’ai beaucoup aimé ces deux parfums, je les recommanderai certainement lors de mon prochain passage sur le site de Bougie-Créa. Par contre, ces parfums sont si spécifiques, chaleureux et leur titre si précis, qu’il est difficile de rajouter quoi que ce soit à leur propos. De très jolis coups de cœur, à consommer sans modération!

Quelles sont vos senteurs préférées chez Bougie Créa? Quelle est votre réalisation parfumée préférée à base de myrtilles? Quels sont les bougies parfumées qui vous attirent en ce début de printemps?

 

1 Comments

  1. candelista

    Répondre

    Bonjour, Florence.
    a propos de myrtille, je ne brulerai certainement rien qui sente la myrtille.( trop peur d’être déçue)
    Par contre, j’ai une huile essentielle de myrtille de chez Aroma-zone, que j’utilise en cuisine: 4 gouttes dans une salade de fraise
    et c’est l’évasion assurée.
    Petite fille, j’en ai cueilli et cueilli des myrtilles sauvages à la main ( chez nous pas de peigne) dans les douces VOSGES,
    la pente permettait de ne pas avoir mal au dos et ma grand mère en faisait des tartes
    que l’on ne retrouve que dans les fermes auberges de la route des Crêtes; rien à voir avec les myrtilles cultivées , sympas mais fades.
    Pour le printemps, j’attends lilas, muguet, et en ce moment narcisse et les dernières jacinthes mais en vrai, toujours..
    Candelista

Laisser un commentaire