Un peu de ciel… encres bleues de Diamine pour le printemps

Je reviens aujourd’hui avec une sélection de quelques encres bleues pour faire entrer un peu de ciel clair, de soleil et de printemps dans vos vies. C’est le moment où jamais de se tourner vers cette couleur au combien classique quand il s’agit de l’avoir dans l’encrier et si originale quand on se penche au-dessus de sa variété! Voici le petit panaché d’encres Diamine que je vous propose aujourd’hui avec pas mal de candidats au rendez-vous:

encres bleues

Allumez une bougie, sortez vos plus belles lunettes, faites chauffer l’eau pour le thé et c’est parti! Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, j’ai testé les encres sur plusieurs supports, même si j’ai principalement écrit au quotidien sur du papier Tomoe River (les carnets n°6 de Midori), dans mon Webnotebook et sur le papier fourni au bureau. Pour les encres bleues mon stylo-plume de prédilection est le Pilot Custom Heritage 92, en plume fine-moyenne.

Alors dans la famille Diamine je demande:

  • Asa Blue
  • Bilberry
  • Damson
  • Denim
  • Eau de Nil – en fait, j’ai été tellement séduite par celle-ci que j’ai décidé de lui rédiger un article entièrement à son attention! Vous aurez le droit de la contempler sous toutes ces coutures et d’admirer son joli flacon.
  • Indigo
  • Kensington Blue
  • Majestic Blue
  • Misty Blue
  • Regency Blue
  • Steel Blue

Diamine encres bleues

Pour prendre mieux en compte les caractéristiques de ces encres Diamine, je n’ai pas pu m’empêcher de les comparer à d’autres qui font actuellement partie de ma collection. Voici un petit échantillon encré actuellement qui fera l’objet d’un prochain article. Restez connectés!

J’en reviens donc à mes encres Diamine bleues:

Diamine encres bleues

 

Diamine Asa Blue

Je commence par la plus pâle de la sélection, d’un bleu turquoise tirant sur le vert pâle. C’est une encre au caractère acidulé, au tempérament joyeux et à la luminosité certaine. Sa pigmentation est telle qu’on l’attend de cette couleur et ses effets bien que discrets n’en demeurent pas moins existants. Cette teinte s’allie particulièrement bien à mon goût aux papiers ivoires qui subliment sa teinte et lui donne un caractère un peu plus officiel. Sur le papier blanc Midori, cette encre se fait plus fraîche et estivale, avec des effets supplémentaires. Sur le papier Oxford elle paraîtrait presque fluo… comme quoi on ne soulignera jamais assez que le papier possède autant d’importance que l’encre dans le rendu final.

Du côté de sa fluidité, elle est dans la norme pour une encre Diamine, pas trop généreuse et pas non plus sèche, elle pourra ravir de nombreux candidats aux turquoises clairs. Son débit lui offre aussi un temps de séchage dans la moyenne de ceux de Diamine.Diamine

Diamine Bilberry

Je concède que cette encre n’est pas tout à fait bleue… mais j’avais envie de la faire entrer dans le comparatif pour voir sur quelle teinte de bleu cette encre pouvait tirer. J’ai été surprise de voir que je ne pouvais la rapprocher d’aucune autre encre du comparatif, elle ne semble partager de sous-tons avec aucune de celles mentionnées. Au-delà de ce trait distinctif, qui en fait un vrai mauve, sans sous-tons bleus, je lui ai trouvé de belles qualités de lubrification. Son intensité est bonne aussi, tout en offrant un rinçage des stylos aisés.Elle n’offre pour ainsi dire aucune variation de teinte, ce qui est idéal si vous chercher une encre facile à relire tant au niveau de la concentration (je me laisse facilement distraire -je le concède- par la beauté des variations d’une encre) que par son caractère soutenu. Elle est suffisamment foncée pour être lue aisément qu’elle que soit la source de lumière.

Diamine encres bleues

Diamine Damson

Cette encre est celle qui m’a le plus surpris et à laquelle finalement je me suis le moins attachée. Elle ne ressemble pas aux encres Diamine que j’ai l’habitude d’utiliser. Sa teinte n’était pas particulièrement jolie (une sorte de Poussière de Lune d’Herbin en bien plus triste) et son débit sec. Rien à voir avec ce qu’elle laissait présager dans l’échantillon ni avec les aperçus que j’en ai vu sur plusieurs sites. A se demander si les 2ml reçus n’étaient pas périmés! Je ne recommande donc pas la commande de cet échantillon.Diamine encres bleues

Diamine Denim

Nous commençons à attaquer une des Diamine bien connue, la Denim. Un bleu qui devrait nous rappeler les teintures de nos pantalons les plus portés… Il s’agit exactement d’une couleur de Denim très brut, presque gris. S’il me fallait le ranger dans une catégorie, je classerai cette encre parmi les bleus-noirs. Son intensité est satisfaisante, son débit modéré et constant, elle offre peu de fluctuations de teinte lors de l’écriture. C’est une jolie couleur pour tous les jours, je comprends l’entrain qu’elle peut susciter. Les échantillons qu’on en voit sur la toile sont assez proches du résultat effectivement obtenu sur papier blanc bien que tirant plus sur le bleu que dans la réalité. Sur des supports plus gris ou jaunis, le résultat se révèle davantage gris. Je vous la présente ci-dessous à gauche sur du papier Oxford naturellement grisé et à droite sur du papier Apica d’un gris/jaune.

Diamine encres bleues

Diamine Indigo

Ironie du sort, au vu du résultat de l’encre de Diamine, j’ai cherché sur internet un vrai bleu indigo plus conforme à mes attentes. J’ai croisé alors la route de celui de De Atramentis, je compte bien faire un sort à cette dernière… Pour en revenir à la proposition de Diamine, j’ai trouvé la teinte assez fade, un bleu gris possédant de très légères nuances mauves tristes. Elle offre quelques variations de couleurs, un débit plutôt sur la retenue. Elle ne mérite pas qu’on s’y attarde, surtout au vu de la suite, très réussie elle!

Diamine encres bleues

Diamine Kensington Blue

Quelle jolie encre! Je ne m’attendais pas à découvrir un bleu d’intensité moyenne/soutenue aussi réussi. J’aime tout, son débit modéré plus, ses effets d’intensité modérés et agréables, sa teinte dynamique sans être trop vive. Un vrai bleu qui ne tire sur aucune autre nuance. Cela en fait une encre bleue qui s’adapte particulièrement bien au contexte professionnel avec ce petit truc en plus qui lui confère un charme fou. Par contre attention aux gouttes d’eau des bouteilles et verres de vos voisins en réunion, cette encre n’est absolument pas waterproof et saura complètement disparaître en cas de submersion. Je l’ai trouvée en plus facile et agréable à relire, un atout pour les étudiants!

Diamine Majestic Blue

Le bleu le plus connu je pense de Diamine. Le type de bleu qui fait partie de mes préférés: un bleu soutenu et profond, vif et élégant, avec des reflets qui me rappellent les velours bleus rois. Voici mon bleu tout terrain, celui qui devrait être systématiquement dans au moins un de mes stylo-plumes tellement toutes les autres teintes lui vont bien. J’aime souligner les mots écrits de cette couleur d’un trait de Sepia, de Macassar, d’Ancient Copper, de Carnival… Quand je vous dis que tout lui va!

Diamine encres bleues

Sur du papier blanc il se révèle encore plus majestueux, une fleur de lys en parure ne lui ferait pas ombrage. Il revêt un caractère un peu plus officiel sur du papier jauni ou grisé, qui lui retirent un peu de sa fougue heureuse. Vous l’aurez compris, je fais désormais partie des rangs des aficionados de cette teinte! J’allais oublier de vous parler de son débit, mais au-vu de ma critique si élogieuse, vous aurez compris qu’elle est très généreuse et rendrai n’importe quelle plume japonaise fine un peu plus bavarde sans jamais filer ailleurs que là où vous l’avez précieusement déposée (ah moins, que barbares que vous êtes, vous ayez déposé ce bleu royal sur une surface non homologuée…).

Diamine Misty Blue

J’ai cru qu’elle serait la teinte préférée de cette sélection. J’ai beaucoup aimé ces teintes rappelant une sorte de bleu vert soutenu, un turquoise foncé avec un maintient princier. Un brin d’originalité dans les sous-tons, certes, mais dans un résultat de bleu très maîtrisé. Cette teinte s’accommodera donc parfaitement de copies d’étudiants ou de documents plus officiels, vous ne risquez pas de choquer tout en sortant un peu du lot. A mon goût il s’agit d’un Kensington Blue moins foncé mais avec exactement les mêmes sous-tons. Le comparatif des deux montre juste un peu plus de gris dans la composition de celui-ci. Tout sinon semble identique. Le débit se révèle néanmoins modéré, et donc bien moins généreux que le Kensington Blue.

Diamine Regency Blue

C’est une sorte de Majestic Blue moins dynamique et beaucoup moins généreux. L’équivalent donc pour vos stylos qui montreraient d’origine un débit moins contenu. Je lui trouve toutefois des nuances plus grises, elle conviendra en particulier aux plumes européennes aux plumes relativement larges.

Diamine Steel Blue

La mention spéciale de la sélection, pas aussi facilement exploitable que Majestic Blue mais tout aussi raffinée et belle. C’est un beau coup de cœur pour cette encre qui se remarque surtout grâce à ses reflets offrant des variations du bleu roi jusqu’au vert sapin. C’est une encre tout en nuances qui du coup s’accommode bien de toutes les tonalités de papier, mettant en avant sur chacun des sous-tons en accord. Elle fait désormais partie de mes teintes classiques et s’embellit encore au contact des couleurs chaudes que j’aime utiliser en parallèle.

encres bleues

Au final je suis ravie de cette sélection où les belles découvertes se sont côtoyées et après laquelle j’ai pu commander les encres bleues de chez Diamine qui me plaisaient le plus. Ai-je besoin d’ajouter, pour terminer de vous convaincre, que la marque Diamine est facilement trouvable sur les sites internet, même en France, et que les prix sont très raisonnables? Alors, maintenant à vous la parole: quelles sont les couleurs et les propriétés de ces encres qui vous attirent le plus? Lesquelles connaissiez-vous déjà et lesquelles comptez-vous acheter?

Merci pour votre intérêt et à très vite dans les commentaires!

2 Comments

  1. etincelle

    Répondre

    Merci pour cette présentation! J’ai un faible pour Kensington Blue que j’utilise dans un Pelikan; j’aime aussi Bilberry mais je la trouve à l’usage un peu trop sombre (j ‘utilise le plus souvent des plumes F ou EF); avec certaines plumes, celle-ci, comme la majestic blue, offre des reflets métalliques tirant un peu sur le rouge, déroutant! Parmi celles que je connais pas dans ta présentation, je me laisserais bien tenter par la steel blue qui il est vrai m’intrigue quelque peu par ses variations. En ce moment, je suis sous le charme (est-ce la nouveauté?)d’une encre de chez sailor que je trouve magnifique: la souten. Je la situerai entre la kensington et mediterranean blue de Diamine mais en plus intense, plus lumineuse.
    merci encore et tiens, pourquoi pas une petite présentation solo de la steel blue?
    j’aimais bien la pub des fingers de Cadbury, ceci expliquant cela , et les fingers aussi;)

    • Répondre

      Cela me donne envie de tester la Majestic blue dans le Pelikan MK100 que je possède. La plume étant assez sèche et relativement fine pour une M, je devrais voir les reflets dont tu parles. Pour le solo de la Steel Blue, l’idée ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde. Merci pour ce commentaire détaillé!

Laisser un commentaire