Hommes célèbres et encre De Atramentis

Je viens rapidement aujourd’hui pour vous présenter trois encres de la marque allemande De Atramentis, elles portent le nom d’hommes illustres, leurs teintes le seront-elles tout autant? Je vous propose des univers et des teintes différentes aujourd’hui, préparez-vous à embarquer pour un voyage en pays anglo-saxon et à naviguer entre des eaux aux couleurs bleues, rouges (normal, me direz-vous au vu de leurs drapeaux) et violettes, juste mélange des deux teintes précédentes!

encre de atramentis

Quelques teintes de chez De Atramentis…

Je vous présente donc de chez De Atramentis: Thomas Alva Edison, Sherlock Holmes et Sir Arthur Conan Doyle. Ces encres ont été testées dans des configurations différentes que ce soit en termes de plumes, d’épaisseur de traits ou de papier. Mon compte-rendu sera donc une impression globale d’utilisation sur des supports aussi variés que du papier Rhodia, Tomoe River, Oxford, d’imprimante et des stylos comme le Sapporo de Sailor, le Heritage 92 ou le Decimo de Pilot, un Pelikan, …

De Atramentis Conan Doyles Sherlock Holmes Edison

Avant de rentrer dans le vif des encres, je tenais à rappeler quelques éléments, d’abord la praticité de l’encrier De Atramentis. Il n’a rien d’exceptionnel dans ses formes mais s’avère bien pratique. Par contre au niveau du design, j’aime son caractère un peu sage et suranné, avec cette délicieuse étiquette qui vient rappeler le nom de la personne à qui l’encre rend hommage. Sur mon bureau j’aime me trouver entourée de grands noms de la littérature quand je commence à écrire… Petite coquetterie personnelle! En effet chacune des encres présentées existe aussi dans une version plus simple, avec son nom de couleur sans référence illustre.

Pour acquérir un flacon de 35ml sur le site officiel de la marque il vous en coûtera 12,00€ et les délais de livraison sont estimés de quatre jours. Bien plus que pour une encre Diamine par exemple, pour une qualité que je trouve un peu supérieure. Est-ce que le rapport qualité-prix est aussi intéressant, je n’en suis pas convaincue, mais je reste sous le charme des qualités des encres De Atramentis, de leur présentation et surtout de leurs teintes!

Et les caractéristiques de ces encres de chez De Atramentis

Je commence avec la teinte aubergine de Thomas Alva Edison, dont le nom véritable est « black red« . Ce qui est bon à savoir, puisque ce que je prenais pour une belle teinte aubergine cherche en réalité à être un noir rouge. Sur du papier Rhodia ou ivoire, mon impression demeure la bonne et la teinte offre des reflets tirant sur le violet soutenu. Il s’agit d’une encre dans laquelle je retrouve les caractéristiques de la marque allemande De Atramentis: le débit est très régulier et généreux, la teinte est parfaitement pigmentée. Et malgré cette dernière caractéristique, mes stylos-plume se rincent facilement après usage. Il s’agit d’une encre qui malgré sa couleur originale, pourrait se retrouver de nouveau dans ma collection et que j’emploie avec plaisir au quotidien.

encre de atramentis

Après une longue hésitation entre deux encres bleues proposées par De Atramentis, la Jules Verne et la Sherlock Holmes, mon intérêt s’est porté vers cette seconde. Elle s’appelle, dans la gamme classique « Night Blue » (Jules Verne correspond évident à « Deep Sea Blue »!), il s’agit à mes yeux d’un gris presque graphite aux tons bleus foncés. Suivant les papiers son rendu diffère vraiment, sur le Rhodia ivoire ou le Oxford grisé, le caractère gris est clairement prééminent tandis que sur le Midori le bleu se fait la part belle. Je préfère vivement cette dernière configuration qui lui confère un caractère un peu plus gai. Sa pigmentation est réussie, tout en offrant quelques effets de clair-obscur à l’écriture, par contre je trouve l’encre un peu moins généreuse que les deux autres références.

De Atramentis comparatif

Passons maintenant au cas de Sir Arthur Conan Doyle, encre aussi connue sous l’appellation « oriental red« , c’est une encre rouge tirant sur les sous-tons orangés parfois presque bruns suivant la configuration d’écriture. Cette teinte se veut à la fois exotique et à la fois sage, j’aime son caractère assez profond, son côté parfois un peu plus sombre. Elle peut me rappeler tour à tour les effets, en version très sage, de Peach Haze de Diamine (qui pourrait en faire un équivalent moins cher) et aussi de Terracotta de cette même marque. Son débit et son intensité leur sont un peu supérieure, même si toujours chez De Atramentis, Dante Alighieri offre un aspect qui m’est encore plus attachant! Ce dernier est moins brun et plus fuchsia, avec un débit inégalable et une intensité de pigment qui au final lui offre peu de variations de couleurs.

J’espère que ce petit tour d’horizon vous aura intéressés et que vous avez pu faire de jolies références parmi ces teintes. Je reviens très vite pour vous en présenter d’autres dans cette gamme dont ma chère Jane Austen, un vert que vous n’oublierez pas de sitôt!

2 Comments

  1. Répondre

    J’aime la présentation de ces encres, les flacons sont jolis ! Ma préférence va pour la Arthur Conan Doyle, je trouve la couleur très jolie !

    • Répondre

      La couleur est très intéressante, mi sérieuse et mi intriguante, avec ces sous-tons rouille qui en font le charme. En même temps quand on parle de ma fabrique d’encre préférée… Merci pour l’intervention!

Laisser un commentaire