Cinq encres Arledrop pour avril 2017

Voici le compte rendu des différentes encres présentes dans l’enveloppe reçue d’Arlepo au début du mois d’avril, connue sous le nom d’ « Arledrop ». Laissez moi vous présenter ces échantillons testés avec entrain et le commenter avec plaisir aussi pour votre lecture.

Si vous ne connaissez pas ces abonnements, je vous renvoie vers les articles précédents sur les abonnements d’encre, que ce soit de The Goulet Pens ou d’Arlepo. Rapidement, le principe est de recevoir chaque mois une sélection de cinq échantillons d’encre de 2ml. Les couleurs et les marques sont généralement variées pour offrir un bel éventail de test pendant les 30 jours avant l’enveloppe suivante. C’est une solution intéressante pour éviter de perdre des heures à sélectionner des teintes sur le site internet et pour découvrir des encres vers lesquelles on n’aurait pas pensé se pencher. En parlant de pencher, voyons voir ce qu’il y a dans cette enveloppe et penchons-nous sur son contenu:

L’envoi Arledrop du mois d’avril 2017 contenait les échantillons d’encre suivants:

  • Private Reserve, Butter Cup
  • Caran d’Ache, Infra Red
  • Pelikan Edelstein, Jade
  • Diamine, Asa Blue
  • Diamine, Twilight

Premier commentaire qui me vient: quatre marques différentes, bel effort et un échantillon de couleur très intéressant puisque que l’on retrouve du jaune, du rouge, du vert, du bleu et d’un bleu-gris très foncé. Je suis satisfaite par cette sélection et contente de trouver des teintes que j’avais hâte de croiser ou de re-croiser (les trois dernières!).

arledrop arlepo avril 2017

Commençons donc par la teinte jaune, ce bouton d’or de Private Reserve. Disons, que connaissant la marque, proposer une telle teinte est certainement gage d’une jolie découverte. La marque est sérieuse et leurs couleurs toujours réussies, déclinées dans des débits plutôt modérés. C’est une teinte très originale, qui voudrait écrire dans une couleur jaune qui est quasiment impossible à lire sous un éclairage artificiel? Eh bien, sous une lumière naturelle, et quand on prend le temps de l’admirer, cette teinte n’est pas sans charme et audace. Utilisée avec un stylo-plume économe, la teinte est vraiment discrète, par contre avec une plume gourmande et au débit généreux… D’ailleurs, en passant plusieurs couches, son intensité n’en est que plus élégante. Je sens que vous avez besoin d’être convaincus… voici donc et pourtant sur un papier déjà crème (Rhodia Webnotebook).arledrop arlepo avril 2017Donc, oui, c’est bien écrit avec un stylo Sailor avec une plume japonaise moyenne et l’encre de Private Reserve. L’encre est un peu plus généreuse que la moyenne « Private Reserve ». Les effets sont délicats et oscille entre le jaune vif, sans sous-tons verts, et une tonalité presque moutarde dans les traits plus foncés. C’était un plaisir à tester dans ce format et je pourrai en recommander des échantillons, sans sauter le pas pour le flacon entier!

arledrop arlepo avril 2017

L’encre suivante est la « Infra Red » de Caran d’Ache, une teinte rouge régulièrement conseillée sur les forums dédiés. Elle est présentée en général comme « le » rouge classique. La teinte qui peut passer en toute circonstance, que ce soit pour la correspondance personnelle, les réunions professionnelles ou même la correction de copies. Je lui trouve effectivement des caractéristiques intéressantes. Elle offre un minimum de reflets, ce qui la rend intéressante sans être plate pour autant. Cette encre sèche rapidement.

Du côté de la couleur, je comprends pourquoi elle peut être qualifiée de « rouge classique », malheureusement à mon goût elle est trop orangée mais bien pigmentée. Je pourrai toutefois concevoir de l’utiliser au quotidien, même si je préfère les rouges plus froids. Côté viscosité et fluidité, elle est classique là aussi, c’est-à-dire dans la norme. Elle permet la prise de note rapide tout en séchant assez rapidement.

arledrop arlepo avril 2017

Les encres Pelikan Edelstein font partie des plus désirables et facilement accessibles pour les amateurs. D’une part parce que la marque fait rêver pour les couleurs qu’elle propose et les élégants emballages mais aussi par sa collection annuelle déclinée autour d’une teinte spécifique. La teinte Jade est un de leurs succès reconnus, c’est un vert assez bleu, légèrement différent de la couleur que l’on imagine pour cette appellation (je vois la pierre légèrement plus jaune et moins bleue). Ce jade est une encre réussie, un peu au-dessus de la moyenne en ce qui concerne ses caractéristiques: fluidité, temps de séchage, jeu de nuances, intensité de la couleur… Cela en fait un bon vert tout terrain, c’est-à-dire facilement utilisable dans différents contextes. Vous me connaissez, je les aime plus abondants et pigmentés, mais décidément elle pourrait faire partie de mes encres quotidiennes.

arledrop arlepo avril 2017

Une très jolie redécouverte en l’encre « Asa Blue » de Diamine, couleur bleue de la sélection. Cette encre est de celle que j’utilise avec beaucoup de plaisir et que je recommande très régulièrement. C’est un bon bleu moyen en terme d’intensité, avec de jolis effets qui restent relativement discrets, une fluidité un peu en deçà des autres encres de Diamine, ce qui reste bien sûr encore assez généreux, et qui offre aussi un temps de séchage en dessous de la moyenne des encres de Diamine (un peu au-dessus de la moyenne des encres). Cette encre offre donc des paramètres faciles à conjuguer dans de nombreuses situations, même au travail tant qu’on est ni juriste ni médecin… Sinon, un bleu aisé à employer et qui ressort joliment sur les papiers blancs et crèmes. Je confirme le coup de cœur de mon côté!

Petite précision: avec un stylo moins abondant que la pointe M japonaise utilisée, l’encre ressort plus foncée. Sur la photo elle fait même paraître plus fade la teinte jade de Pelikan Edelstein tellement le bleu est intense!  Je profite de ce paragraphe sur l’encre Asa Blue de Diamine, pour commenter le petit mot que j’ai reçu d’Arlepo rédigé de cette couleur. J’ai été touchée par le fait qu’ils prennent la peine de m’envoyer un petit mot pour dire qu’ils avaient lu mon article du mois de février et qu’ils se tenaient à disposition pour répondre à la moindre de mes questions. Je suis vraiment satisfaite par cette proximité avec la clientèle et par le fait que le mot soit manuscrit et si soigné (en español por supuesto! un pequeño tono de color local…).

arledrop arlepo avril 2017

Passons au dernier échantillon, la couleur la plus sombre de la collection. Couleur que j’ai déjà commentée par le passé, mais je vous livre de nouveau mes impressions… vous évitant la navigation vers un autre article, à moins que vous croisiez mes opinions à plusieurs mois (bon, ok, années…) d’écart!

Il s’agit de « Twilight » de Diamine, encore. C’est le doublon côté marque, marque que je recommande facilement pour son rapport qualité-prix inégalé à mon sens, surtout pour les amateurs d’encres bien pigmentées et au débit consistant. La teinte ici est un gris canard, offrant des nuances et reflets bleu, vert et surtout ardoise. Les reflets et effets d’abondance sont assez intéressants sur cette teinte riche et très sombre. Je l’utilise aussi facilement dans un contexte professionnel, à condition de ne pas partager ses notes! Vu de loin en réunion, vos collègues penseront à une encre noire, par contre quand vous les relirez, vous en percevrez les effets de leurs et d’écoulement. Un bon basic peu banal.

arledrop arlepo avril 2017

Finalement, je trouve cette sélection intéressante. Elle allie des encres facilement exploitables avec des découvertes comme la « Butter Cup » de Private Reserve. Elle peut aussi bien convenir à des personnes qui veulent découvrir les marques que ravir des personnes qui les connaissent, disons pour renflouer les stocks ou les offrir à d’autres passionnés pour faire découvrir. J’attends donc avec hâte de vous retrouver pour vous donner mon avis sur la sélection Arledrop de mai 2017…

Qu’en pensez-vous? Quelles teintes vous plairaient, lesquelles connaissez-vous ou employez? Oseriez-vous franchir le cap pour la teinte bouton d’or?

1 Comments

Laisser un commentaire